immersion française

À l’automne 2012, j’ai eu la chance d’être stagiaire en enseignement du français dans une classe d’immersion au 2e cycle du primaire dans une petite ville des Laurentides. Lors de mon passage dans cette école anglophone, j’ai eu vent de certaines craintes ou méfiances que pouvaient éprouver certains parents à l’idée de mettre leurs enfants en immersion en bas-âge. Il est tout à fait légitime pour un parent de se poser de telles questions pour le bien de son enfant. Cependant, comme la quasi-totalité de ces appréhensions ont été infirmées depuis les débuts de l’immersion dans les années 60, je me suis donc permis d’écrire un court article pour un des journaux de la communauté anglophone des Laurentides, le Laurentian Review (lédition de juin 2012), afin de pouvoir rassurer ces parents et démontrer que l’immersion française ne sera pas dommageable pour le développement de leur enfant.  

 

J’ai retranscrit l’article ici, afin de le rendre accessible à tous. Vous pouvez aussi le télécharger en version pdf en cliquant ici.

 

 

A LOOK AT DEEP-ROOTED FEARS REGARDING FRENCH IMMERSION

Published in The Laurentian Review, VOL. 3, NO. 1, Saturday June 16, 2012

By Dominic Chartrand, student enrolled in a degree dedicated to teaching French as a second language.

Université du Québec à Montréal (UQAM)

chartrand.dominic.2@courrier.uqam.ca

  Continuer la lecture

Facebook Twitter Email