Bonjour à vous,

Le Web contient une foule de contenus tantôt pertinents, tantôt incroyablement inutiles… et parfois extrêmement divertissants! Et comme des tableaux intelligents (ou Smart Boards) se retrouvent de plus en plus dans nos salles de classe, j’ai pris comme résolution de partager aussi avec vous des liens humoristiques sur le français. Je crois que certaines choses que je partagerai avec vous à l’avenir risquent de faire des introductions très intéressantes (et comiques) à nos cours de français!

 

Cette vidéo vient de Youtube, et fut mise en ligne par une Étatsunienne (du moins, je crois). Elle comporte des conseils illustrés pour faire semblant de comprendre le français sans qu’on se rende compte du contraire. Les trucs incluent notamment (pour ceux d’entre vous qui ne parlent pas anglais):

  • Démontrer un enthousiasme marqué pour le vin
  • Produire des sons avec sa bouche pour signifier son accord avec ce qui est entendu
  • Manger pour éviter d’avoir à parler
  • Employer des mots vulgaires pour renforcer la démonstration d’accord avec ce qui est entendu
  • En cas de doute, essayer de se fondre dans le décor

 

Bref, tout ceci peut vous paraître stupide, mais j’ai quand même laissé échapper quelques rires! Je serais curieux de voir ce que vos élèves en penseraient :

Facebook Twitter Email

Je viens tout juste de découvrir le nouvel extrait de la chanteuse colombienne Shakira qui s’intitule La quiero a morir, et qui est en fait la reprise du succès de 1979 de Francis Cabrel dont le titre est Je l’aime à mourir. Cette chanson fut le single le plus vendu de la carrière de Francis Cabrel (500 000 exemplaires-source #1).

Il reste que la chanteuse de renommée internationale qui nous a interprété au cours des ans des succès tels que Whenever,Wherever, Beautiful Liar, Hips Don’t Lie, Waka Waka et Loca ne se contente pas que de nous interpréter le succès en anglais ou seulement qu’en espagnol : les deux tiers en sont chantés en français! Un accent? Tout petit, charmant, et digne du titre original! La performance en français de Shakira est l’une des meilleures que j’ai entendues parmi celles d’autres vedettes non-francophones. En plus, elle a interprété le titre dans ses concerts de sa plus récente tournée partout dans le monde… Merci, Shakira! Pourquoi vous partagerais-je cette nouvelle? Tout simplement parce que la chanson est un grand succès de la chanson francophone, et que si Shakira arrive à parler bien le français… Alors pourquoi nos élèves ne le seraient-ils pas?



Voici maintenant les paroles avec la traduction de la partie espagnole (traduction domestique et non littéraire) :

Continuer la lecture

Facebook Twitter Email

No. 163 de la revue Québec français

Bonjour à tous,

 

Je viens tout juste de recevoir ma copie de la revue Québec français pour me rendre compte que  l’édition de la saison porte sur le français langue seconde au Québec!

Voici les titres des articles concernés :

  • Le français langue seconde au Québec : un aperçu de sa diversité (par Simon Collin et Nancy Allen)
  • Un cadre de référence pour le Canada (par Morgan Le Thiec Rautureau)
  • Les élèves allophones au Québec : le FLS revisité? (par Simon Collin, Thierry Karsenti, Sonia Fréchette, Vitmira Murataj et Réginal Fleury)
  • Vocabulaire en FL2 : utile d’avoir la tête à Papineau? (par Linda de Serres)
  • Enseigner autrement des expressions figées métaphories (par Le Thi Hoa)
  • Les colocs en action : une approche orale des collocations (par Andréanne Gendron-Landry)
  • Comprendre le vernaculaire pour s’intégrer (par Élisabeth Veilleux)

Continuer la lecture

Facebook Twitter Email

L’édition de novembre 2011 du magazine Québec Sciences contient un tout petit article relatant les conclusions d’une étude du Groupe de recherche sur l’inadaptation psychosociale chez l’enfant (GRIP) conduite sur plus de 2000 élèves pendant une période s’étalant sur plus de 16 ans. Selon cette étude, les jeunes qui sont hyperactifs ont un taux d’échec scolaire à peine plus élevé que la normale (28% contre 22%). Par opposition, les enfants chez qui le symptôme d’inattention prédomine, le taux d’échec scolaire est situé à plus de 65%.

 

Comme les enfants différents sont intégrés dans les classes régulières au Québec, il est toujours pertinent de se tenir à jour dans les recherches!

 

Vous pouvez consulter les résultats de la recherche de manière plus détaillée en cliquant ici.

Facebook Twitter Email

Bonjour à tous,

Une session intensive à l'université, ça donne le goût de...

 

Ceci n’est qu’un petit message pour dire que les choses semblent ne plus bouger beaucoup sur ce site, mais ce n’est pas parce que je ne travaille plus dessus!

 

Il faut aussi mentionner que je suis présentement en session intensive à l’université pour débuter mon stage en enseignement au mois de novembre. Ce stage est une excellente nouvelle puisqu’il alimentera naturellement mon inspiration pour partager plus de choses avec vous.

 

Un peu de patience…

Facebook Twitter Email

Les passeurs de littérature écrit par Layla Khanji

En avril dernier a eu lieu le lancement de Les passeurs de littérature, premier livre écrit par Madame Layla Khanji, une grande pédagogue enseignant depuis près de 25 ans le français immersion et langue seconde à l’école publique anglophone Westmount High sur l’île de Montréal. En tant qu’étudiant universitaire en enseignement du français langue seconde, j’ai trouvé que ce livre était un véritable petit trésor! Laissez-moi donc vous expliquer pourquoi…

 

Avant toute chose, voici le descriptif du livre (provenant du site des Presses de l’Université Laval) :

Cet ouvrage est dédié à l’enseignement du français au secondaire. Il rassemble les meilleurs moments vécus en salle de classe par une pédagogue expérimentée. Vous y trouverez entre autres des activités pédagogiques et des idées de romans, de pièces de théâtre, des poèmes et des slams qui ont fait leurs preuves et ont touché plusieurs jeunes adolescents.

L’auteure transmet un magnifique message aux stagiaires et aux jeunes enseignants. Sa passion pour l’enseignement du français et son engagement auprès de ses élèves sont une réelle source d’inspiration. Les enseignants en herbe apprécieront ce guide pour son côté pratique et se familiariseront avec le milieu du secondaire grâce aux dix règles d’or que l’auteure propose.

Un disque compact accompagne ce guide. Il contient plusieurs fiches de lecture de romans, des activités et des grilles d’analyse ou d’évaluation, modifiables en fonction des choix pédago­giques des enseignants.

 

Pourquoi est-ce un livre à lire?

Continuer la lecture

Facebook Twitter Email

Crédit photo : Chris Stubel

En entrevue à l’Express, le ministre de l’Intérieur de France, Claude Guéant, a abordé divers sujets d’actualité en France. Ce dernier a d’ailleurs tenu certains propos intéressants par rapport à l’immigration et la maîtrise de la langue française par les nouveaux arrivants :

 

«Je dis simplement que, pour que l’intégration soit une réussite, il faut avoir la capacité d’accueillir, c’est-à-dire de former, de donner du travail, de faire partager nos valeurs. J’insiste sur un autre point: la maîtrise de la langue française. Je veux que les connaissances exigées se situent au niveau de celles d’un élève en fin de scolarité obligatoire. Je viens de signer une circulaire destinée aux préfets pour les guider dans l’instruction des demandes de naturalisation: les conditions de l’assimilation -c’est le mot utilisé par le Code civil- doivent être étroitement vérifiées. Un étranger qui souhaite s’installer durablement en France doit épouser notre communauté de destin et donc en accepter les principes les plus élémentaires, comme l’égalité hommes-femmes et la laïcité. » - Cliquez ici pour lire l’article complet.

 

Légitime?

Étant Québécois, je dois vous avouer ne pas suivre assidûment la politique française. Cependant, je dois vous avouer qu’au lendemain du débat sur l’Identité nationale (qui n’est pas sans rappeler le débat sur les accommodements raisonnables au Québec), il n’est guère surprenant d’entendre de pareils propos. Je crois d’ailleurs que chaque société d’accueil a le droit légitime de fixer les conditions relatives à l’admission des nouveaux arrivants. Ce droit (peut-être même un devoir) appartient à toutes les nations de la terre.

  Continuer la lecture

Facebook Twitter Email

Bonjour à tous,

Comparaison des Centre-villes de Montréal et Chicoutimi.

Comparaison des centre-villes de Montréal et Chicoutimi... Notez la présence de civilisation à Chicoutimi. Sources à la fin de l'article.

Hier, je fus estomaqué de lire sur Cyberpresse un article relatant l’histoire d’une enseignante originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui travaillait dans une école primaire privée de Montréal dont le contrat n’a pas été renouvelé parce que la directrice de l’établissement ainsi que certains parents «n’aimaient pas son accent». Effectivement, malgré que le travail de cette enseignante fut tari d’éloges de la part de la direction, cette dernière n’a fourni comme explication que :

«Vous ne venez pas d’ici et vous ne parlez pas comme les gens d’ici. Vous devriez favoriser l’enseignement rural.»

Cliquez ici pour lire l’article.

 

Réaction

Vous ne pouvez pas savoir à quel point savoir que ce genre de situation peut arriver en 2011 m’enrage et m’insulte profondément. Je viens moi-même d’une petite ville des Laurentides (région au nord de Laval et Montréal) et j’ai aussi reçu des commentaires concernant mon accent qu’on me recommandait de surveiller. On ne parle pas ici d’un usage abusif d’anglicismes ou d’une syntaxe défaillante… on parle d’un accent.  Un accent qui caractérise la langue transmise par nos parents, nos familles. Notre accent est un héritage, un témoignage, un porte-étendard des couleurs propres à l’endroit où nous sommes nés, avons grandi, avons rêvé… Mais bon, il semble qu’être Québécois de souche et provenir d’une région qui ne soit pas cosmopolite font assurément des enseignants issus des régions (Abitibi, Saguenay, Laurentides, Gaspésie, etc.) des professionnels moins compétents, de second ordre, et à qui on ne devrait pas accorder le droit d’enseigner à Montréal!

Continuer la lecture

Facebook Twitter Email