L’édition de novembre 2011 du magazine Québec Sciences contient un tout petit article relatant les conclusions d’une étude du Groupe de recherche sur l’inadaptation psychosociale chez l’enfant (GRIP) conduite sur plus de 2000 élèves pendant une période s’étalant sur plus de 16 ans. Selon cette étude, les jeunes qui sont hyperactifs ont un taux d’échec scolaire à peine plus élevé que la normale (28% contre 22%). Par opposition, les enfants chez qui le symptôme d’inattention prédomine, le taux d’échec scolaire est situé à plus de 65%.

 

Comme les enfants différents sont intégrés dans les classes régulières au Québec, il est toujours pertinent de se tenir à jour dans les recherches!

 

Vous pouvez consulter les résultats de la recherche de manière plus détaillée en cliquant ici.

Facebook Twitter Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>